Centre de synthèse et
d'analyse sur la biodiversité

Un centre créé et développé par la FRB

La modélisation de la distribution des espèces repose, en général, totalement ou partiellement sur les variables climatiques comme prédicteurs. Ces variables elles-mêmes sont des prédicteurs, avec des incertitudes associées. Les auteurs fournissent un nouvel ensemble de données prévisionnelles climatiques basées sur des données satellitaires. Cela revêt une importance écologique pour leur travail dans les forêts tropicales d'Afrique, où les données météorologiques sont rares. Cela a amélioré leur capacité à modéliser la répartition des espèces et ce pour jusqu'à 40% plus d'espèces que les modèles étalonnés sur WorldClim. Dans ce contexte, les données de télédétection devraient être le choix privilégié, en particulier lorsque la transférabilité du modèle vers les climats nouveaux ou les inférences sur la causalité sont invoquées.

Lire la suite
 
Un article par le groupe RAINBIO
 
Citation
Deblauwe V., Droissart V., Bose R., Sonké B., Blach-Overgaard A., Svenning J.-C., Wieringa J.J., Ramesh B.R., Stévart T., Couvreur T.L.P. (2016) Remotely sensed temperature and precipitation data improve species distribution modelling in the tropics. Global Ecology and Biogeography 25(4): 443-454 . <doi: 10.1111/geb.12426>