Centre de synthèse et
d'analyse sur la biodiversité

Un centre créé et développé par la FRB

CTFCSSmallPix


Translocations de conservation: facteurs et critères de succès

 


Porteur de projet :
 Alexandre Robert - MNHN (Paris, France)

12 participants: François Sarrazin - MNHN (France) ; Christian Kerbiriou - MNHN (France) ; Paul D. N. Hebert - Université d'Orsay (France) ; Juan Fernandez - Université d'Orsay (France) ; Bertrand Schatz - Université de Montpellier 2 (France) ; Doug Armstrong - Massey University (New Zealand) ; Phil Seddon - Otago University (New Zealand) ; Mark Stanley Price - Oxford University (UK) ; Pete Hollingsworth - Royal Botanic Garden (UK) ; Sandrine Godefroid - Botanic Garden Meise (Belgium) ; John Ewen - Zoological Society of London (UK) ; Bálint Bajomi - Hungarian Academy of Sciences (Hungary)

Le projet CTFCS réunit des spécialistes en dynamique des population, génétique des population, démographie, écologie comportementale, ornithologie, botanique et gestion adaptative.

 

Découvrer ce projet sur la chaîne FRB sur YouTube

 

Pour que ce projet puisse se réaliser, la FRB a besoin de votre soutien financier. Contactez nous pour savoir comment soutenir ce projet. 
 

 


 


Résumé :
Pour amortir les effets des changements globaux sur la biodiversité, certaines stratégies de conservation reposent sur des opérations de translocation à l’intérieur ou en dehors des aires de répartition des espèces. Néanmoins, la science des translocations souffre de (i) notre incapacité à prédire le succès ou l’échec des programmes; (ii) l’absence de critères de succès. Le premier but de notre projet est de définir des critères de succès pour les translocations. Nous proposons de transposer les critères des listes rouges de l’UICN fixant les statuts régionaux et globaux des espèces pour définir le succès à long terme des translocations aux niveaux de la population locale, de l’espèce et à un niveau plus global intégrant les interactions avec les autres espèces et les activités humaines. Notre deuxième objectif est de quantifier les rôles de divers facteurs liés aux espèces cibles des programmes (temps de génération,…), à la gestion (méthode de lâcher/semis/…) et à l’environnement (habitat,…) sur le succès des translocations. Nous nous appuierons sur la mise en commun de données, l’analyse comparative et la modélisation. La composante empirique du projet reposera principalement sur une base de données intégrative sur les projets de translocation en Europe et autour de la Méditerranée.


Écosystèmes étudiés :
Multiples, majoritairement terrestre, en Europe et Méditerranée


Mots clés :
Translocations de Conservation, réintroductions, Analyses de Viabilité de Population, UICN, extinction, politiques publiques

 

 

CTFCSPix