Centre de synthèse et
d'analyse sur la biodiversité

Un centre créé et développé par la FRB
BETSIsmallPixTraits fonctionnels, biologiques et écologiques, d’invertébrés du sol. Liens espèces/facteurs environnementaux. Réponse des organismes du sol aux facteurs environnementaux et développement de bio-indicateurs

Porteur du projet : Mickaël Hedde, INRA Versailles - Grignon

Post doctorant : Benjamin Pey

15 participants : Mehdi Belkacem, INRA; Yvan Capowiez, INRA; Jérôme Cortet, INRA; Thibaud Decaëns, ECODIV; Louis Deharveng, CNRS-MNHN; Florence Dubs, IRD; Fabien Grumiaux, Université de Lille 1; Muriel Guernion, Université de Rennes 1; Johanne Nahmani, Université Paul Verlaine de Metz; Alain Pasquet, IPHC-DEPE; Céline Pelosi, INRA; Céline Pernin, LGCgE – Lille Nord de France; Benjamin Pey, INRA; Jean-François Ponge, CNRS-MNHN; Sandrine Salmon, CNRS-MNHN

 

lien vers la sortie de données du groupe
 

 


 
Résumé :
Les traits fonctionnels des organismes sont au coeur de leur adaptation évolutive et écologique aux conditions des milieux dans lesquels ils vivent. D’autre part, les invertébrés des sols participent fortement au fonctionnement du sol et ainsi à la provision de services écosystémiques.

Le projet BETSI a pour but de synthétiser et d’organiser les informations sur les traits fonctionnels biologiques et écologiques des invertébrés des sols. L’originalité de ce projet réside en la création d’un consortium de partenaires couvrant un large spectre d’organismes de la macro- et mésofaune des sols et donc un large spectre de stratégies biologiques. La démarche consistera à (i) définir l’ontologie des traits étudiés, (ii) les collecter, les organiser dans une base de données multi-traits multi-espèces, (iii) les coder afin harmoniser leur format et faciliter le traitement statistique des données. La base de donnée obtenue permettra de comprendre les bases biologiques et écologiques de la réponse des invertébrés des sols à différents filtres environnementaux agissant à plusieurs échelles. L’existence d’une telle base de données est un pré-requis au développement (i) de concepts liés à l’assemblage des communautés et (ii) d’outils de biomonitoring spécifiques au compartiment ‘sol’ des écosystèmes. 


Fiche projet en français (pdf)


Publications