Centre de synthèse et
d'analyse sur la biodiversité

Un centre créé et développé par la FRB
GAPSARSmallPix
Relations  "diversité-abondance", une clé pour comprendre les conséquences des changements globaux sur les écosystèmes : les poissons coralliens comme modèle

Porteur de projet : Kulbicki Michel, IRD - Laboratoire Arago - BP44 - 66651 Banyuls/mer - France (michel.kulbicki@ird.fr)

Post doctorant : Valeriano Parravicini

10 participants : Ernesto Arias-Gonzales, University of Merida, Mexico ; David Bellwood, James Cook University, Australia ; Pascale Chabanet, IRD, La Réunion ; Sergio Floeter, Universidad Federal de Santa Catarina, Brazil ; Alan Friedlander, University of Hawaii, USA ; Tim McClanahan, WCS-Marine Programs, USA ; David Mouillot, University of Montpellier II- France ; Derek Tittensor, IUCN, GB ; Laurent Vigliola, IRD, New Caledonia ; Boris Worm, Dalhousie University, Canada
 

 


 
Résumé :
Les relations espèces-abondance sont fondamentales en écologie. Leur modélisation est à l’origine de très nombreuses hypothèses et théories, mais jusqu’à présent aucune recherche n’a été entreprise pour analyser comment ces relations varient en fonction d’un jeu de facteurs allant du régional au local, ou en fonction des traits de vie ou des fonctions.

En prenant les communautés de poissons coralliens comme modèle, le projet GASPAR propose de rechercher comment ces relations peuvent varier en fonction de facteurs allant du local au régional, combiné à un panel de traits de vie, ceci à plusieurs échelles spatiales et suivant plusieurs scénarios de connectivité ou de changements dans les conditions environnementales. Ce travail rassemblera des données de plusieurs milliers de sites à travers l’Atlantique, l’Océan Indien et le Pacifique, couvrant plusieurs milliers d’espèces et des centaines de groupes fonctionnels. Le déclin mondial des coraux, un problème majeur pour le futur des récifs, est lié au changement global, et la modélisation proposée devrait amener des réponses aux patterns d’évolution des communautés de poissons coralliens suite à un déclin du corail. Cette modélisation pourrait avoir des applications bien plus vastes car les relations espèces-abondance ont beaucoup de points communs d’un écosystème à l’autre. Ce travail pourrait aussi attirer l’attention sur l’énorme potentiel des données sur les communautés de poissons coralliens pour aborder un vaste panel d’hypothèses en écologie théorique.

Fiche projet


Fiche Résultats


Publications